| En cours

Accès-communauté: un objectif partagé 

Un projet de recherche-action-création misant sur l’alliance du travail social et des arts visuels.

Description du projet

Accès-communauté: un objectif partagé (ACOP) est un projet de recherche-action-création réalisé en partenariat avec la Table de quartier l’Engrenage de Saint-Roch, qui veille à améliorer la qualité de vie dans le quartier, avec une préoccupation particulière pour les groupes les plus vulnérables. Ce projet de recherche a permis de déterminer les éléments de l’environnement physique ou social qui peuvent influencer la participation sociale de personnes aînées ayant des incapacités ou autres conditions. Ces personnes sont habituées à faire face à plusieurs obstacles dans leurs déplacements ou leur fréquentation de lieux de participation sociale. Elles font preuve d’agentivité, soit la liberté des êtres humains d’agir, de faire des choix et d’adopter des stratégies leur permettant de surmonter les contraintes structurelles (Grenier, 2012).

Les résultats du projet Accès-communauté: un objectif partagé permettent de mieux comprendre comment les personnes aînées s’organisent pour participer socialement malgré les embuches présentes dans leur environnement physique et dans leur environnement social. À chaque étape de leurs déplacements, ces personnes doivent composer avec un environnement physique et social qui, trop souvent, n’est pas accueillant ou inclusif.

Visionnez l’entrevue d’Émilie Raymond sur le projet Accès-communauté: un objectif partagé, réalisée dans le cadre de l’émission Mise À Jour diffusée sur les ondes
de MAtv Québec


Les phases du projet

1. Les entretiens individuels

En première partie du projet ACOP, des entretiens individuels ont été réalisés auprès de 23 personnes aînées ayant au moins une de ces conditions : incapacité visuelle ou auditive, incapacité motrice, déficience intellectuelle ou problématique de santé mentale. Ces entretiens individuels ont permis d’explorer les stratégies développées tout comme les limites et les obstacles rencontrés par les personnes participantes lorsqu’elles font des sorties. Cela inclut non seulement le déplacement en lui-même, mais aussi l’accès aux lieux de participation sociale. Les personnes participantes étaient aussi invitées à expliquer ce que signifie une ville inclusive et à décrire les améliorations qu’elles souhaiteraient voir dans la ville.

2. Les entretiens déambulatoires

En deuxième partie du projet ACOP, 9 personnes participantes à la première partie du projet ont été invitées à prendre part à un entretien déambulatoire. Il s’agissait de rencontres individuelles avec un artiste visuel dans un contexte choisi par chacune des personnes et impliquant un déplacement. L’artiste a donc accompagné les personnes participantes dans des situations concrètes qu’elles vivent au quotidien afin de documenter le trajet par le biais d’enregistrements photographiques et audiovisuels (témoignages des personnes, sons dans la ville).

3. L’exposition artistique

En troisième partie du projet ACOP, à partir du matériel recueilli, l’artiste visuel a créé une exposition ouverte au grand public qui pourra favoriser la réflexion sur les enjeux d’accessibilité et sensibiliser la population aux facteurs qui peuvent influencer l’accès à la ville quand on vieillit avec des incapacités.

Objectifs du projet

L’objectif général d’ACOP est d’améliorer l’accès à l’espace public et la participation sociale des personnes aînées ayant des incapacités sur les plans physique, sensoriel, cognitif ou intellectuel.

Les objectifs spécifiques:

1) Développer les savoirs quant aux réalités et aux besoins de ces personnes aînées sur le plan d’une ville inclusive à leur égard;

2) Élaborer une proposition artistique mettant en valeur ces résultats de recherche afin de sensibiliser la population au sujet de la diversité fonctionnelle en matière de vieillissement

Collaborateurs

Émilie Raymond
Université Laval et Cirris

Partenaires

Carrefour familial des personnes handicapées
Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (Cirris)
Table de quartier Engrenage St-Roch
Université Laval

Financement

Programme Nouveaux Horizons pour les aînés (Gouvernement du Canada)

Fonds de recherche et d’enseignement Micheline-Massé (École de travail social et de criminologie, Faculté des sciences sociales, Université Laval)

Fonds François-et-Rachel-Routhier (Faculté de philosophie, Faculté des sciences sociales et Faculté de théologie et de sciences religieuses, Université Laval)

Équipe de recherche en partenariat Participation sociale et villes inclusives (Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale)

Fonds Nicolas-et-Suzanne-Zay (École de travail social et de criminologie, Faculté des sciences sociales, Université Laval)

Informations supplémentaires

Accès-communauté: un objectif partagé (ACOP) est un projet de recherche-action-création réalisé en partenariat avec la Table de quartier l’Engrenage de Saint-Roch, qui veille à améliorer la qualité de vie dans le quartier, avec une préoccupation particulière pour les groupes les plus vulnérables. Ce projet de recherche a permis de déterminer les éléments de l’environnement physique et de l’environnement social qui peuvent influencer la participation sociale de personnes aînées ayant des incapacités ou autres conditions. Ces personnes sont habituées à faire face à plusieurs obstacles dans leurs déplacements ou leur fréquentation de lieux de participation sociale. Elles font preuve d’agentivité, soit la liberté des êtres humains d’agir, de faire des choix et d’adopter des stratégies leur permettant de surmonter les contraintes structurelles (Grenier, 2012).

Grenier A. (2012). Transitions and the lifecourse: Contested models of ‘growing old’. Policy Press.

 

 

Liens rapides

Skip to content